Les chiffres clés 2019 : tour d'horizon sur le poste clients

Côme Chevallier
Côme Chevallier
Apr 08, 2019

Les données des équipes financières sont strictement confidentielles. D'où la difficulté d'évaluer la performance et la pertinence de sa stratégie financière. DSO, taux de retard et de défaillances : ces chiffres - et l'écart par rapport à la moyenne - permettent cependant de porter l'attention des équipes sur les problèmes les plus urgents.

Quels sont les chiffres clés à connaître pour les professionnels de la finance ? Tour d'horizon des statistiques clés de 2019.

Un client sur deux paie en retard

En Europe, en moyenne 46,1% des clients paient l'ensemble de leurs factures à l'heure.

C'est moins d'un client sur deux. Une moyenne qui se vérifie également au niveau national, avec 56% de paiements en retard au 2ème trimestre 2018 en France. Un chiffre qui monte même jusqu'à 61,4% dans le secteur des services aux entreprises. Entreprises B2B : votre activité est plus risquée, adaptez vos processus et vos outils !

Les jours de retard ne se comptent pas sur les doigts de la main ...

La moyenne des jours de retard sur les paiements au 2ème trimestre 2018 en France est de 10,7 jours.

Un chiffre qui place la France au troisième rang en Europe, loin derrière l'Allemagne (6,7 jours) et les Pays-Bas (4,3 jours). A noter que ces retards ne tiennent pas compte des délais contractuels de règlement, habituellement plus longs en Europe du Sud (70 jours contre 30-50 jours dans les autres pays). Des retards qui pèsent lourd sur la trésorerie des PME !

Les moyennes et grosses structures, mauvais élèves

Chez les clients comptant plus de 20 employés, les retards de règlement montent à 11,2 jours.

Le nombre de collaborateurs influe les comportements de paiement en entreprise. Une lenteur qui s'explique par le manque d'outils adaptés, des processus de décision plus longs, ainsi qu'un volume plus important de paiements à traiter par ces structures. Et qui justifie d'adopter une démarche proactive envers ses clients de cette catégorie.

Un indicateur de la santé de l'entreprise

Pour 86% des dirigeants d'entreprises, l'impact des délais de paiement sur la santé de l'entreprise est jugé important.

Cela n'étonnera personne : les délais de paiement sont l'un des enjeux clés de l'entreprise. Une amélioration du BFR se traduit par un nouveau levier de croissance. A l'inverse, une dégradation des délais de paiement peut mettre en péril l'avenir de la société dans certains cas . D'où l'importance de mettre en place un plan de relance efficace.

Une probabilité de défaillance multipliée

Au-delà des 30 jours de retard, la probabilité de défaillance client est multipliée par 6.

La relance de factures impayées est un sujet tabou. Pourtant, se faire payer est tout aussi important que de vendre ou de produire ! L'augmentation drastique de la probabilité de défaillance une fois passé le seuil des 30 jours souligne l'importance du processus de relance : un suivi régulier et rigoureux joue aussi sur le taux de recouvrement.

La trésorerie au coeur des priorités des PME

74% des dirigeants de PE et ETI considèrent que le niveau de trésorerie est prioritaire pour piloter leur activité.

Ce chiffre est en nette augmentation depuis 2014 (où il n'était "que" de 68%). La trésorerie est de plus en plus considérée comme un enjeu primordial dans l'entreprise. Et les équipes financières sont attendues comme acteurs de premier plan pour construire et implémenter une stratégie d'amélioration de la trésorerie.

Le recouvrement externalisé de plus en plus prisé

22% des dirigeants ont fait appel à des solutions externes pour améliorer les délais de paiement.

En tête des solutions prisées pour le recouvrement : les sociétés externalisées et cabinets spécialisés, des acteurs qui se rémunèrent en prélevant leurs honoraires sur le montant recouvré. Pourtant, un processus de relance internalisé par l'entreprise permet de garder la main sur la relation commerciale et d'éviter les retards trop importants et les recours coûteux à des tiers de confiance. Pour cela, encore faut-il adopter les bons outils.

Upflow : pilotez votre trésorerie

Grâce à Upflow, nos clients constatent en moyenne une baisse de 20% de leur DSO dès le troisième mois d'utilisation. Une baisse significative directement liée à une relance systématique, qui a un fort impact positif sur le BFR de nos utilisateurs !

Pour les entreprises B2B soucieuses d'améliorer leurs trésorerie et leurs indicateurs clés, Upflow digitalise les processus et intervient au coeur du problème : le suivi des paiements de la facturation à l'encaissement.

Améliorez votre délai moyen de paiement

Upflow automatise le suivi de relance client. Dites au revoir à votre excel de suivi de facture, avec Upflow les actions de relances sont automatiquement remontées à chaque membre de votre équipe. Dès reception du paiement sur votre compte, les actions de relances sont suspendues.

Réduisez vos impayés

Upflow vous permet de réduire les impayés en vous offrant une vue détaillée de votre poste clients. Remontez les clients à problème et prenez une démarche plus active sur les comptes à risque dans votre portefeuille.

Dopez votre BFR

En réduisant votre DSO et votre taux de défaillance, Upflow vous permet d'accroître votre trésorerie et financer vos projets futurs. Moins de factures oubliées pour une meilleure rentabilité pour votre activité !

Avec Upflow, digitalisez la gestion du poste clients et pilotez votre trésorerie.

Découvrir Upflow